le 15 Chevath

Rav Morde'hai chez le Rabbi a l'age de 8 ans

campagne publicitaire Pourim 2008

Chabath

Le mot du rabbin

Tous, des arbres!

Tous, des arbres!

Nous venons à peine, la semaine dernière, de commémorer, pour la 69ème fois, le 10 Chevat, le jour où le Rabbi succéda à son beau-père, devenant le Rabbi de Loubavitch. Voici que survient alors, par définition moins d’une semaine plus tard, le 15 Chevat, le 21 janvier dernier, le « nouvel an des arbres », ce jour où, selon l’enseignement du Talmud, D.ieu juge les arbres et qui, même s’il n’est pas associé à un jour de fête au sens strict, ressort comme un point de joie sur le tissu des jours. Faut-il n’y voir qu’un hasard de calendrier ?

lire plus…

Actualité

Elle s’appelait ‘Haya Mouchka. Récit

Mon mari et moi ainsi que nos enfants avons eu la chance à de nombreuses reprises d’être reçus par la Rabbanite ‘Haya Mouchka dans sa maison sur President Street. Ce fut l’oncle de mon mari, Rav Zalman Gourarie qui m’encouragea à téléphoner à la Rabbanite, à me présenter et à demander si nous pouvions lui rendre visite. Je fus très nerveuse la première fois et je pense que mon mari aussi.

lire plus…

Réflexion

L’identité de Yitro

L’identité de Yitro

Le beau-père de Moché, Yitro, entend parler des miracles extraordinaires qu’a accomplis D.ieu pour le Peuple d’Israël. Il se rend de Midian au camp d’Israël, accompagné de la femme de Moché et de leurs deux fils. Yitro conseille à Moché de désigner une hiérarchie constituée de magistrats et de juges pour l’aider dans sa tâche de juger le peuple.

Les Enfants d’Israël établissent leur campement face au Mont Sinaï où il leur est dit que D.ieu les a choisis pour être Son « royaume de prêtres » et « une nation sainte ». Le peuple répond en proclamant : « Tout ce que D.ieu a dit, nous le ferons ».

Le sixième jour du troisième mois (Sivan), sept semaines après l’Exode, la nation d’Israël dans son intégralité s’assemble au pied du Mont Sinaï. D.ieu descend sur la montagne dans le tonnerre, les éclairs, des tourbillons de fumée et le son du Chofar. Il commande à Moché de monter.

D.ieu proclame les Dix Commandements, enjoignant le Peuple d’Israël de croire en D.ieu, de ne pas servir d’idoles ou de prononcer le Nom de D.ieu en vain, de garder le Chabbat, d’honorer les parents, de ne pas tuer, de ne pas commettre d’adultère, de ne pas voler et de ne pas porter de faux témoignages ni de jalouser la maison d’autrui. Le peuple s’adresse à Moché en criant que la révélation est trop intense pour qu’ils puissent la supporter, le suppliant de recevoir, lui, la Torah de D.ieu et de la leur transmettre.

lire plus…