Né à Nikolaïev en 1902, passa son enfance et son adolescence près de ses parents. Son père lui instruit dans le monde de la Tora et de la Kabbale.

Après son mariage avec la Rabanith ‘Haya Mouchka, son beau père, le précédent Rabbi, l’envoi étudier à Paris, à la Sorbonne, où il y résida durant 8 ans. Il en témoigna des années plus tard, que seul la Tora qu’il avait acquis auparavant, lui permettait de poursuivre ces études profanes et de résister aux tentations divers de cet univers.

En 1951, le 10 Chevath 5711, Il reprit le flambeau du mouvement. Sa déclaration en accédant au poste: notre génération est la dernière de l’exil et la première de la délivrance éternel par notre juste Machia’h. Chaque bonne action et chaque effort en ce sens nous permettent à aboutir à ce but ultime. Considérons notre acte celle qui fera pencher la balance vers le bien et la lumière infini.

Hormis sa grandeur en Tora, étalé sur plus de 200 volumes de correspondance et journaux, discours et conférences qu’il adressa régulièrement depuis son QG le ‘770’ aux milliers de fervents à sa parole, le Rabbi consacra énormément de temps à répondre à ceux qui l’écrivait et recevait en audience privées ceux qui venaient à sa porte 3 nuits par semaine. A partir de 1986, Il distribua des dollars de bénédiction tous les dimanches aux centaines voir milliers de personnes qui se présentaient (rangé d’hommes et de femmes bien avidement distinct). Nombreux sont ceux qui ont mérité à ce tête à tête et à recevoir des directives précise de Rabbi.

Le rabbi avait un intérêt particulier pour notre terre sainte Israël. Son représentant lui envoyait tous les jours la presse complète disponible! Sa préoccupation: la sécurité du pays et de ses habitants. Certain de l’éternité des paroles de la Tora, le Rabbi voyait dans la terre d’Israël basé sur la Tora dans son territoire complet. De nombreux états majeur et dynasties israélienne sont venus le voir. Il prophétise et en déversa énormément de bénédictions, en exemple: En 1967 il prodiguait notre victoire en encourageant ses habitants de se renforcer dans la Mitsva de Tefiline. A la veille de la guerre du golf, le Rabbi rassurera qu’on ne sera pas toucher par la menace Irakienne.

Il considère les valeurs du judaïsme achever qu’en le partageant et en faire bénéficier ceux qui en besoin d’un encouragement. En renforçant et en développant les points ‘Habad Loubavitch à travers la planète, les services sociaux et culturelles permettent à des centaines de milliers de personnes à découvrir le Judaïsme.