Par la grâce de D.ieu(1),
13 Elloul 5702,

A notre ami, remarquable jeune homme, le Rav Mena’hemZeev Gringlass, Montréal,

Je vous salue et vous bénis,

Nous avons reçu vos deux lettres et vous en remercions. Vous avez sans doute vous-même obtenu les discours ‘hassidiques et les fascicules que nous vous avons adressés.

En annexe à cette lettre, nous vous envoyons une coupure du « Morguen Journal », dans lequel figure un article sur le Ma’hané Israël.

Le mois d’Elloul et les grandes fêtes sont particulièrement propices pour mener une campagne dans l’esprit des activités du Ma’hané Israël. Vous vous efforcerez donc de faire imprimer cet article ou un texte similaire dans « l’Aigle canadien ».

Nous avons bon espoir que vous vous mettrez à l’oeuvre, de même que vos amis, avec enthousiasme, dans tous les domaines d’activité du Ma’hané Israël, car cela est une nécessité et D.ieu vous viendra en aide. Je décrirai ici les grandes lignes de cette importante mission:

1) Vous afficherez sur les murs des synagogues l’explication donnée le dernier jour de Pessa’h(2). Il serait également bon de la diffuser, au moins partiellement, dans les journaux, avant Roch Hachana.

2) Vous enverrez des lettres expliquant ce que sont les groupes de Tehilim(3) dans toutes les synagogues de votre pays. Dans celles où vous avez des amis, vous joindrez également une lettre que vous rédigerez vous-même.

3) Vous propagerez l’idée qu’il faut assainir l’atmosphère en récitant, en tout endroit, des textes de la Torah que l’on apprend par coeur, en particulier de la Michna.

4) Pendant les jours de Seli’hot et les dix jours de Techouva qui approchent, vous interviendrez dans les synagogues, lancerez des appels à la Techouva, préciserez que nous endurons actuellement les douleurs de l’enfantement du Machia’h, que la délivrance sera immédiate si la Techouva est immédiate.

Bien évidemment, tout ceci doit être adapté aux conditions du pays et du lieu et je m’en remets à votre jugement.

Si cela peut être utile, vous mentionnerez l’adresse de la branche du Ma’hané Israël de votre pays. Il est préférable que cette adresse soit différente de celle de la Yechiva, afin de montrer que cette activité n’est en aucune manière liée à un certain groupe. Vous êtes vous-même nommé directeur du comité exécutif de Ma’hané Israël dans votre pays. Néanmoins, il est préférable que chacun soit directement en contact avec ici, afin que toute difficulté soit immédiatement soumise à mon beau-père, le Rabbi Chlita.

Nous préparons un recueil de lettres du Rabbi Chlita, qui évoquera ces sujets. Dès qu’il sera édité, nous vous l’enverrons et vous vous voudrez bien me dire combien d’exemplaires je dois vous en adresser.

Avec ma bénédiction pour être inscrit et scellé pour une bonne année, pour la délivrance immédiate et la Techouva immédiate. Vous transmettrez à vos amis mon salut et mes voeux pour une bonne année,

M. Schneerson,
Directeur du comité exécutif(4)

Notes

(1) A partir de celle-ci, un grand nombre des lettres présentées a été rédigé sur du papier à en-tête de Ma’hané Israël ou du Merkaz Leïnyaneï ‘Hinou’h. Elles sont donc souvent rédigées à la première personne du pluriel et signées « le directeur du comité exécutif », puisque le Rabbi dirigeait ces deux institutions à la fois. L’institution émettrice sera précisée, chaque fois qu’elle est connue. A partir de 5703-1943, certaines lettres émanèrent également de la maison d’édition Kehot, également dirigée par le Rabbi. Ces lettres étaient tapées à la machine et signées de la main du Rabbi, après avoir indiqué « le Rav Mena’hem Schneerson ».
(2) Par le précédent Rabbi et précisant l’importance de Ma’hané Israël.
(3) Créés au sein du Ma’hané Israël et possédant un règlement intérieur, qui est imprimé par ailleurs.
(4) De Ma’hané Israël.