20 Tévèt 1204 : Maïmonide quitte ce monde en Egypte. Cette semaine arrive donc le 816ème anniversaire de son décès. Il ne s’agit pas ici de faire un simple rappel ou de saluer la mémoire d’un de nos grands maîtres même si cela aurait en soi été légitime. En fait, ce jour ne peut pas être simplement considéré comme une page qu’on aurait tôt fait de tourner dans nos calendriers. C’est que Maïmonide est un homme qui a non seulement modelé son temps mais aussi continue d’exercer son influence sur les générations qui passent.

Nos sages ont souligné ce que signifie un jour de décès. Au moment où il quitte ce monde, l’homme accomplissant sa mission parvient au plus haut de l’élévation à laquelle il a œuvré sa vie durant. C’est dire que ce qu’il incarne s’exprime avec une force et un éclat qui frappent par leur ampleur et leur portée. La modernité de Maïmonide n’est plus à démontrer. Profond érudit dans tous les domaines de la Torah, décisionnaire essentiel en matière de loi juive, immense penseur en une époque aux idées parfois incertaines, et aussi médecin, vivant dans la cité et chef de la communauté, Maïmonide est sans aucun doute un des personnages les plus emblématiques de notre histoire. Ses combats sont tels qu’ils semblent s’adresser aussi à notre temps. Soucieux de respecter les commandements de la Torah dans tous leurs détails, et s’employant à les préciser dans son grand ouvrage, le Michné Torah, il maintient une ouverture exemplaire et est accessible à tous. Ayant à affronter les persécutions, l’exil, il ne cesse pourtant pas un seul instant de développer et transmettre la connaissance.

Tout cela n’a pas uniquement pour but de nous faire encore prendre conscience, s’il en était besoin, de la grandeur de Maïmonide. Cela doit d’abord nous donner à réfléchir. Si son âme nous éclaire aujourd’hui, alors nous pouvons davantage encore nous lier à lui, à sa vie et à sa pensée. Alors également, le cycle annuel d’étude de son œuvre, le Michné Torah, le Sefer Hamitsvot, fait retentir son appel avec une puissance accrue. Voici une étude qui, selon les termes mêmes de Maïmonide, englobe l’ensemble de la Torah, à laquelle s’associent des milliers de Juifs de par le monde, en une unité bouleversante et fondamentale. Le 20 Tévèt résonne ainsi comme une invitation à s’y joindre. C’est un énorme privilège et celui-ci est original : il peut être partagé. N’y manquons pas.