Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/21/d815967679/htdocs/wordpress/wp-content/themes/Divi/includes/builder/functions.php on line 4993

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/21/d815967679/htdocs/wordpress/wp-content/themes/Divi/includes/builder/functions.php:4993) in /homepages/21/d815967679/htdocs/wordpress/wp-content/plugins/post-views-counter/includes/counter.php on line 315

Warning: session_start(): Cannot start session when headers already sent in /homepages/21/d815967679/htdocs/wordpress/wp-content/themes/HABAD/header.php on line 1
« enfant prisonnier parmi des non-Juifs » | Habad 66 « enfant prisonnier parmi des non-Juifs » | Habad 66

Il arrive que, volontairement ou non, quelqu’un vexe ou lèse financièrement son prochain. Si celui-ci estime qu’il n’y a aucune chance de faire comprendre à l’autre le préjudice qu’il a causé et choisit de ne pas relever l’injure ou la perte, il a le droit de ne pas réagir et de pardonner.

Cependant, s’il ne pardonne pas d’un cœur entier, il risque de développer dans son cœur une inimitié. Or la Torah recommande (Vayikra – Lévitique 19 : 17) : « Tu ne haïras pas ton prochain dans ton cœur ». Dans ce cas, il est nécessaire de signaler la faute à son prochain et de lui expliquer en quoi il a mal agi. Il convient pourtant d’agir avec tact et non dans un moment de colère ; il faut évidemment éviter de lui faire honte en public comme le conclut le verset : « Tu ne seras pas fautif à cause de lui ».

Le même principe s’applique pour les pêchés envers D.ieu. La Mitsva consiste dans ce cas à faire remarquer le problème et, si possible à convaincre – même si on n’est pas sûr que la remarque sera acceptée.

Si la personne ne connaît rien du judaïsme, n’a reçu aucune éducation juive, elle est considérée comme un « enfant prisonnier parmi des non-Juifs » et on s’efforcera alors de combler ses lacunes de la façon la plus pédagogique possible.

Cela est aisément élaboré dans la Hassidouth Habad, et en premier lieu dans le Tanya Ch. 32.

Prochaine occurrence aura lieu cette après midi 15h au Habad.

(d’après Rav Yossef Ginsburgh – Si’hat Hachavoua N° 1739)