Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/21/d815967679/htdocs/wordpress/wp-content/themes/Divi/includes/builder/functions.php on line 4993

Warning: session_start(): Cannot start session when headers already sent in /homepages/21/d815967679/htdocs/wordpress/wp-content/themes/HABAD/header.php on line 1
Le rabbi | Habad 66 Le rabbi | Habad 66

Le rabbi de Loubavitch

Le Rabbi de Loubavitch, Rabbi Menachem M. Schneersohn, est le septième dirigeant du mouvement Habad Loubavitch.Rebbe

Un véritable « Gaon » (génie et érudit en Torah), auteur de nombreux ouvrages traitant des sujets de Talmud et de Halakha (Loi juive) de Kabbala et de Hassidout (Mystique juive).
Il a été décrit comme la personne la plus emblématique et charismatique des personnalités juives de notre temps. Pour ses centaines de milliers de disciples et ses millions de sympathisants et admirateurs à travers le monde, il est le « Rabbi », la figure la plus dominante du Judaïsme et, indubitablement, l’unique être capable de secouer la conscience et le réveil spirituel de la communauté juive toute entière.

Né le 11 Nissan 1902, à Nikolaev en Russie, il est le fils d’un cabaliste renommé et savant talmudique, le Rabbi Levi Its’hak et la Rabbanite ‘Hanna Schneersohn. Il est l’arrière-petit-fils et l’homonyme du troisième Rabbi, Rabbi Menachem Mendel de Loubavitch. (Sa mère, la Rebbetzin ‘Hanna, 1880-1964, lors de l’exil de son mari par les Soviétiques, vers un village lointain en Russie Asiatique, fit preuve d’un courage légendaire et de beaucoup d’ingéniosité ; par exemple, elle a peiné pour faire de l’encre avec des herbes qu’elle cueillait dans les champs, afin de permettre à Rabbi Levi Its’hak de continuer à écrire son commentaire sur la Kabbale et sur d’autres sujets de la Torah).

Pour sauver la Vie

On raconte une histoire sur l’enfance du Rabbi, qui semble être presque symbolique de tout ce qui devait suivre. Lorsqu’il avait 9 ans, le jeune Menachem Mendel a courageusement plongé dans la mer noire et sauva la vie d’un petit garçon qui était tombé du pont d’un bateau amarré. Ce sens de « sauver les vies en danger » semble avoir marqué sa conscience depuis ; de la noyade juive par l’assimilation, à l’ignorance et l’aliénation des appels au secours que personne n’entendait, venant de juifs de campus, ou de communautés isolées, ou sous contrôle de régimes répressifs. Depuis sa plus tendre enfance, il fit preuve d’une acuité mentale prodigieuse. Lorsqu’il atteignit l’âge de la Bar Mitzva, le Rabbi était considéré comme un prodige en Torah. Il passa son adolescence immergé dans l’étude de la Torah.

Mariage à Varsovie

En 1929, Rabbi Menahem Mendel épousa la fille du Rabbi précédent, la Rabbanite Haya Mouchka, à Varsovie. (La Rabbanite, née en 1901, fut choisie par son père, le Rabbi précédent, pour l’accompagner lors de son exil forcé à Kostroma en 1927. Pendant 60 ans, elle fut la l’épouse du Rabbi ; elle décéda le 22 Chevat 1988.) Plus tard il étudia à l’Université de Berlin puis à la Sorbonne à Paris. Ce fut sans doute au cours de ces années qu’il acquit cette formidable connaissance des mathématiques, de la médecine et des sciences.

L’Arrivée aux Etats-Unis

Lundi 28 Sivan 5701 (23 juin 1941), le Rabbi et la Rabbanite arrivèrent aux Etats-Unis, sauvés miraculeusement, par la grâce Divine, de l’holocauste Européen. Ce jour marque le lancement de nouveaux efforts pour la diffusion et le développement de la Torah et du judaïsme en général, et des enseignements ‘hassidiques en particulier, à travers la création de trois organisations Loubavitch centrales sous la direction du Rabbi : Merkos l’Inyonei Chinuch (organisation centrale pour l’éducation Juive), la Société des Editions Kehot, et Ma’hané Israël – agence de services sociaux. Peu après son arrivée, le Rabbi commença à rédiger des notes sur divers traités ‘Hassidiques et Kabbalistiques, mais aussi des réponses à de vastes sujets de la Torah. Avec la publication de ses travaux, son génie est très vite reconnu par les Savants du monde entier.

Direction

En 1950, Rabbi Menachem M. Schneersohn est malgré lui élu à la tête du mouvement Loubavitch, dont le siège était situé – et l’est encore – au 770 Eastern Parkway à Brooklyn, New York. Très vite les Institutions Loubavitch et leurs activités prirent une nouvelle dimension. La philosophie Habad Loubavitch d’ouverture fut traduite par des actions concrètes telle que l’ouverture de centres Loubavitch dans des milliers de villes et de campus universitaires autour du monde.

Le 3 Tamouz 5754 (12 juin 1994), dans les toutes premières heures de la journée, l’âme du Rabbi s’envola vers l’au-delà, laissant orphelin une génération toute entière.

Unique

Avec le Rabbi aux commandes, le Mouvement Loubavitch fut rapidement présent dans le monde entier, et ses activités nombreuses et variées portent sa vision ; il n’est alors guère étonnant de se demander : « Qu’est ce qui rend sa direction du Mouvement Loubavitch si unique ? Pourquoi d’importantes personnalités et dirigeants du moment éprouvent un tel profond respect et tant d’admiration pour lui ? »

Passé, Présent et Futur

Certains dirigeants savent détecter le besoin du moment et y répondent d’ailleurs avec courage et détermination. C’est là leur côté fort et admirable. D’autres, pour répondre aux tracas de la vie quotidienne, font appel à la faculté que D-ieu leur a donnée, de savoir ce que l’avenir réserve afin de l’envisager au mieux. D’autres encore, excellent dans un autre domaine, celui d’avoir un sens très développé de l’histoire et de la tradition ; leur conseil et direction sont modelés par une grande sensibilité au passé.

Mais l’unique qui possédait ces trois qualités à la fois, et qui sut diriger d’une manière extraordinaire le mouvement Loubavitch, fut le Rabbi. Conjuguant force et courage, allié à un sens aigu du traitement de l’urgence, exigeant avec son entourage, et davantage avec lui-même, le Rabbi dirigea, par-dessus tout, par l’exemple.

Anticipation et non Réaction

Le Rabbi est un mélange rare de visionnaire prophétique et de chef pragmatique synthétisant l’aperçu profond des besoins actuels du peuple juif avec une vision large de son futur. Dans un sens, il dressa la carte du cours de l’histoire juive, car en plus de réagir à l’actualité, il la devançait. Toutes les déclarations et actions du Rabbi étaient avant tout enracinées dans notre sainte Torah. Maintes et maintes fois, il a démontré que ce qui était clair pour lui au début, est devenu évident à d’autres leaders avec la sagesse rétrospective, des décennies plus tard.

Le Rôle Unique de chacun

Dés son arrivée aux Etats-Unis en 1941, sa grande intelligence se dévoila à travers l’idéal suivant : il ne ferait ni division ni séparation. En effet, chaque juif et être humain a un rôle unique à jouer dans le cours des évènements et fait partie intégrante de l’univers créé par D-ieu.

Pour presque cinq des décennies les plus critiques de l’histoire récente, le Rabbi entreprit de toucher chaque coin du monde avec amour. Aucun secteur de la communauté n’en fut exclu, jeunes et vieux, hommes et femmes, dirigeants et laïques, savants et ouvriers, étudiants et enseignants, enfants et même les nourrissons. Il avait l’étrange capacité de rencontrer chacun à son propre niveau : il conseilla des dirigeants d’Etats sur des questions d’importance nationales et internationales, explorant même avec des professionnels les complexités dans leurs domaines propres d’expertise, et parlant à de petits enfants avec des mots chaleureux et le sourire d’un père.

Réalisez votre potentiel !

Avec une compréhension extraordinaire, il percevait la richesse du potentiel de chaque personne. En effet, Son inspiration augmentait la perception qu’il avait de l’individu, enflammant sa conscience de cette richesse cachée et motivant ainsi son désir d’accomplir son potentiel. De la même manière, beaucoup de communautés ont été transformées selon le message du Rabbi et – directement ou indirectement – ont donné un nouveau sens à leur avenir et par là même à leur foi. A chaque rencontre, le même message fort et subtile à la fois est communiqué : « Vous êtes divinement doué d’une incommensurable force et énergie, réalisez-le ! »

Le Ohel du Rabbi

ohel

Le Rabbi recevait des centaines de lettres chaque jour; des gens de tous les milieux lui écrivaient, quels qu’aient été leur origine sociale, leur âge, leur niveau de pratique religieuse, leur lieu de résidence.

Aujourd’hui encore, on écrit au Rabbi pour solliciter bénédiction et conseil.

Les lettres peuvent être écrites en toute langue; quand on mentionne un nom, et quand on signe, on indique le prénom hébraïque de la personne concernée et celui de sa mère (par exemple: Yts’hak, fils de Sara; ou Ra’hel, fille de Rivka).

Fax : (718) 723-4444

E-mail : ohel@ohelchabad.org

Téléphone : (718) 723-4545

Formulaire en ligne :

cliquez ici

Adresse postale :

226-20 Francis Lewis Boulevard Cambria Heights, NY 11411

Comment se comporter sur le Ohel