Il faut commencer par le souhait que chacun s’échange du plus profond du cœur et le dire dans sa traduction littérale : « une bonne écriture et signature pour une année bonne et douce ! » Il y a, dans cette structure de phrase ancienne, une puissance que l’ont peut presque ressentir matériellement. C’est ainsi que les hommes ont toujours vécu. Dans de nombreuses communautés, on a ainsi coutume de proclamer : « se termine une année et ce qu’elle a eu de négatif, commence une année avec ses bénédictions ! » Peut-être dira-t-on que cela fait beaucoup de souhaits pour des résultats incertains, beaucoup d’espérances en des temps troublés. Mais, justement, Roch Hachana est une clé et celle-ci nous est confiée.

Car finalement, qu’est-ce vraiment que Roch Hachana ? Un « jour de l’an » version juive ? Ou mieux, une période dédiée à la réflexion sur soi-même, à l’analyse et à la réparation des actions passées ainsi qu’à l’amélioration des actes futurs ? A des titres et des degrés divers, ces définitions détiennent une part de légitimité. Mais peut-être la grandeur du jour se trouve-t-elle ailleurs. Ce jour-là, est-il enseigné, ce sont toutes les âmes qui s’élèvent à un degré plus haut. Quel que soit leur niveau spirituel, qu’elles appartiennent aux degrés les plus hauts ou les plus bas, toutes se présentent en ce jour devant D.ieu.

Le texte de la Torah nous l’indique : « Vous vous tenez tous aujourd’hui devant l’Eternel, votre D.ieu… » « Aujourd’hui », relèvent les commentaires, fait spécifiquement référence à Roch Hachana. De fait, en cette double journée, c’est une union particulière entre le Créateur et Ses créatures qui apparaît. C’est comme une alliance indissoluble qui se noue ici. Et c’est cela qui ouvre, plus qu’à l’année nouvelle, à un temps nouveau. Quand on a l’impression de vivre une époque plus difficile, si pleine d’interrogations inédites, quand semble cruellement manquer une vision d’avenir rayonnante, faisons pénétrer en nous cette lumière. Le son du Choffar est un appel en même temps qu’une sonnerie de victoire du Bien sur tout ce qui s’y oppose. Soyons en sûrs : il retentit cette année pour le meilleur.