A partir de Roch ‘Hodech Av (cette année, le mercredi 30 juillet 2003), on ne mange pas de viande et on ne boit pas de vin (sauf Chabbat) en souvenir des jours terribles qui aboutirent à la destruction du Temple de Jérusalem, il y a presque 2.000 ans.
On ne fait pas de couture, on ne lave pas de ligne (sauf pour les petits enfants ou les grands malades) et on ne repasse pas. On ne met pas de vêtements fraîchement lavés et repassés, sauf s’ils ont déjà été portés quelques instants avant cette période. On ne prend pas de bain et on évite les pratiques sportives dangereuses (par exemple la baignade en piscine ou à la mer).
On évite de passer en jugement.
On multiplie les dons à la Tsédaka (charité) comme il est dit : “Sion sera rachetée par le jugement et ses habitants par la Tsédaka”.
Il est important de précisé, que les Sefarade, qui suivent les directives de Marane Beth Yossef, n’ont pas de restriction de viande et autres, par le fait du jeune tombant le dimanche.
Qu’est-ce qu’un Siyoum ?
Un “Siyoum” est une fête qu’on organise lorsqu’on a achevé l’étude d’un traité talmudique. Le Rabbi avait demandé qu’on organise un Siyoum pendant chacun des « Neuf jours » puisqu’une telle joie sainte est permise durant cette période. On peut participer à un Siyoum en écoutant chaque jour à la radio juive une personne qui achève l’étude du traité Midot ou Moèd Katane par exemple. Restez à l’écoute !