Grâce aux efforts de Arié, on a pu bénéficier de la présence de Mendel B. qui est venu en renfort en l’honneur de cette fête.

après la prière de Minha le mercredi 20 mars à la synagogue, les deux mendèls on pris la route pour effectué une lecture de la Meguila, chez Daniel de Ceret quai en a fait la demande, suivi d’un petit cocktail de réjouissances.  parallèlement, après la lecture de la Meguila à la synagogue, une lecture a eu lieu à 21h au centre. Y ont participé près d’une dizaine de personnes.  à la suite, Morde’hai c’est rendu chez Yossef qui n’a pas pu se déplacer suite à une intervention chirurgicale. lendemain l’office et la lecture de la Meguila à la synagogue avec une grande émotion.  à la suite les Mendèls on fait un tour de ville et on effectué des lecture de meguila ainsi que la mise des tefilines et et autres.  à midi, une lecture a lieu au centre avec une vingtaine de participants. Une lecture eu lieu aujourd’hui aussi chez Yossef auquel Avraham est intervenu pour réjouire avec déguisement et divertissement.  les jeunes sont de retour, et avec la participation de Shlomo qu’il l’a fait tout à fait bénévole et avec une grande grande enthousiasme, ils prirent la route sur la côte radieuse, à la recherche des Juifs qui n’ont pas encore entendu la meguila. des convives envahissent le centre à partir de  16h en guise de la prochaine lecture. Les convives pour le repas de la fête viennent pour 18h.  on se met à table pour déguster ce bon repas de פורים.   à 18h30 préciser la lecture débute.  à préciser que quelques personnes se sont assurer de venir à 18h28 de manière à pouvoir être présent pour la lecture sans déranger…Les quelques ‏ retardataire qui ont raté le début de la lecture, on a été dispensé par les Mendel qui ont repris une lecture parallèle. Les autres Mitzvot de la fête, échange de mêts – profitant de remercier le Beth Loubavitch d’ils de France pour les paquet de Michloa’h manoth- et dons aux pauvres, sont effectués par les participants avec largesse…Durant le festin prestigieux preparer par Ra’hel et les filles, est élaborer le parallèle entre la supériorité et la reconnaissance du peuple juif par les nations qui est tant détaillé dans un meguila qui est aussi le thème du psaume 117 תהילים de cette année. 
Après le repas, un office pour la prière de Arvith a eu lieu, où un kadich est résister à la mémoire de Madame Zabaly, décédé il y a à peine deux mois.  Un grand merci a Mikael et Aharon pour la remise en état de la cuisine. au total c’est une dizaine de lecture, une centaine de participants et une quarantaine au repas de la fête qui ont afflué le centre.  Un très grand merci pour tous les donateurs passé et surtout au futur grâce à qui on peut effectuer toutes ces activités extraordinaire