Il y’a quelques semaines, je ressentis un affaiblissement considérable dans mon état de santé. C’est pourquoi – n’étant pas en mesure de faire la marche nécessaire – des offices de Shabath a lieu à mon domicile. Je profite pour remercier les participants (tout en assurant que la synagogue de la rue Arago sous l’autorité du Rabbin Bensoussan reste fonctionnelle)

En consultant les médecins, ils me suggérèrent de passer un IRM, ce que je fis. Il s’avère que j’ai une lésion dans la môle épinière et que je dois me faire opérer avant une progression.

En liste d’attente auprès des neurochirurgiens de Perpignan, mes parents et amis m’ont obtenu une rdv sans délais. Je dois sincèrement vous avoué, qu’avec toute l’amour et affection que je bénéficie, je ne sens pas alaise. La précipitation et la détermination dans laque le corps médical tiens que cette intervention ai lieu, ne me rassure pas.

Je les comprends, opérer c’est leurs spécialités. Pas celle du Rabbi. Bien sur, Il insista qu’on consulte et qu’on se fasse soigné par la voie médicale. Les innombrable récits dans lesquels Il s’est opposé à une intervention chirurgicale sont énorme (inclus pour lui-même, qui malheureuses n’a pas était vraiment respecté…).

Alors j’attends patiemment pour le rdv qui me fut donné à l-hôpital de Perpignan pour le 27 juin prochain (le 3 Tamouz, jour du Rabbi, que Son mérite veille sur moi et sur l’ensemble du peuple d’Israël). Je tiens à préciser que j’eu l’occasion d’échanger avec le célèbre Dr Maimon de Maquwane qui m’a rassurer de la compétence du médecin du service.

Confiant en priant, je vous serez gré de continuer à penser à mon état de santé, par une Mitsva de plus et pour un monde meilleur, espérons le très prochainement par la venue du roi MAshia’h, Amen !