Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/21/d815967679/htdocs/wordpress/wp-content/themes/Divi/includes/builder/functions.php on line 4993

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/21/d815967679/htdocs/wordpress/wp-content/themes/Divi/includes/builder/functions.php:4993) in /homepages/21/d815967679/htdocs/wordpress/wp-content/plugins/post-views-counter/includes/counter.php on line 315

Warning: session_start(): Cannot start session when headers already sent in /homepages/21/d815967679/htdocs/wordpress/wp-content/themes/HABAD/header.php on line 1
Une victoire nouvelle | Habad 66 Une victoire nouvelle | Habad 66

Enfin, temps de lumière : ‘Hanoucca est là ! Nous l’avons tous attendu. Nous avons traversé la grisaille et la morosité, nous avons affronté des épreuves inaccoutumées, que l’on croyait disparues dans la nuit du passé, et nous avons résisté. Résilience, qualité naturelle d’un peuple juif qui a historiquement vécu le pire… Alors, quand, au sein de cette obscurité, naît à nouveau la lumière, la joie ne peut que dépasser toutes les limites forgées par l’habitude. Cette année, il nous faut donc réentendre le message de la fête avec une acuité nouvelle. Car les flammes de ‘Hanoucca nous murmurent toujours leur histoire, les récits d’héroïsme et de combat, de liberté reconquise et de défaite des oppresseurs. Certes, tout cela résonne haut et fort sur des rythmes glorieux dans les consciences. Mais aujourd’hui, en ces temps de ce point de vue apaisés, où sont donc la lutte et la gloire au quotidien ? Et, si tout cela n’est plus que souvenir de grandeur passée, de quoi est faite notre liberté ?

Le déroulement des jours et les vicissitudes actuelles évoquent une de ces histoires merveilleuses et authentiques de la tradition ‘hassidique, celle de ce ‘hassid abandonné sur sa charrette par des brigands en pleine nuit noire, loin de tout chemin tracé, au plus profond d’une forêt marécageuse infestée de loups. Il devait avancer mais, où qu’il ait choisi d’aller, les plus graves dangers le menaçaient. C’était le premier soir de ‘Hanoucca. Il plaça sa confiance en D.ieu et vit alors une petite flamme qui semblait lui indiquer de le suivre. Faute d’autre choix, il se dirigea vers elle. Elle recula, comme pour lui dire de poursuivre ainsi et, au petit matin, le ‘hassid se retrouva sain et sauf sur la grand route.

Le monde est tel qu’il s’étend parfois devant nous comme cette forêt aux multiples embûches. Qui pourrait, dans l’obscurité où nous baignons, en reconnaître les détours et en sortir sans encombre ? Mais voici qu’apparaît la flamme de ‘Hanoucca et sa lumière est à nulle autre pareille. Elle traverse la nuit du monde et aussi celle, éventuelle, des âmes et des cœurs. Elle est, surtout à présent, l’expression pure de cette joie qui brise toutes les barrières. Aussi, quand nous la voyons naître, monter et augmenter, nous savons de quel côté aller. Toute crainte disparaît avec les dernières ombres et nous avançons dans cette gloire retrouvée de la liberté invaincue. A nous de vivre !